Pourquoi [ɑ̃] toujours et encore ? (voir les autres messages traitant des voyelles nasales (1) (2) )

Parce que [ɑ̃] est probablement la voyelle nasale la plus difficile à maîtriser.
[ɛ̃] est simplement fermé et étiré, [ɔ̃] est simplement fermé et arrondi.

Mais [ɑ̃], qui doit s'opposer aux deux autres voyelles nasales est :
- ouverte, contrairement à [ɛ̃] et [ɔ̃],
- avec les coins de la bouche resserrés, pour s'opposer au sourire de [ɛ̃],
- les lèvres plutôt protuses, pour s'opposer au resserrement de [ɔ̃].
On voit la complexité articulatoire...

Ce n'est pas tellement plus simple du côté acoustique... [ɛ̃] est aigu, [ɔ̃] est grave, [ɑ̃] est aussi plutôt grave, mais bien moins grave que [ɔ̃]...

Sans compter avec "Non" prononcé [nɔ̃] ou [nɑ̃], et les jeunes qui ont tendance à fermer / assombrir [ɑ̃] : "les parents " [lepa'ʁɔ̃]...

Pour s'entraîner, La lune blanche, de Paul Verlaine.

La lune blanche / Luit dans les bois ;
De chaque branche / Part-une voix / Sous la ramée...
Ô bien-aimée.

L'étang reflète, / Profond miroir,
La silhouette / Du saule noir / Où le vent pleure...
Rêvons, c'est l'heure.

Un vaste-et tendre / Apaisement
Semble descendre / Du firmament / Que l'astre-irise...
C'est l'heure exquise.

La musique du diaporama est le célèbre Clair de lune de Claude Debussy, interprété par les Swingle Singers.