Enseignement/Apprentissage de la Prononciation du Français

19 décembre 2019

Lecture Phonétique

 

     Je vous propose un jeu : je publie ci-dessous un extrait d’une pièce radiophonique en 60 répliques transcrit en Alphabet Phonétique International. Transcrivez orthographiquement une ou plusieurs lignes (elles sont numérotées, indiquez-moi lesquelles) ou même la totalité, si possible avec les marques d’oral, et envoyez-les en commentaires de ce post accompagné de vos réactions / questions / suggestions … Une transcription génère toujours des questions et des choix, c’est une excellente base à la discussion.

     Comme vous le constaterez je n’ai fait pratiquement aucun usage de [ə], qui n’apporte rien à la réalité phonétique du français (comme expliqué par Wioland). Et comme à mon habitude, je n’ai pas séparé graphiquement les mots à l’intérieur des Groupes Rythmiques.

     Dès que la totalité de l’extrait sera transcrit par vous, j’en proposerai ma version orthographique complète, ainsi que l’extrait audio et j’expliquerai les raisons phonétiques qui m’ont guidé à choisir de travailler cet extrait. Avec l’extrait audio, vous pourrez aussi discuter plus précisément ma proposition de transcription phonétique pour aboutir ensemble à une transcription idéale...

     Prêt.e.s ?

 

 

 

[1 *maʁ’ko : - bɔ̃ʒuʁ*e’va

2 *e’va : - bɔ̃’ʒuʁ // ty :/ tyde’ziʁ //

3 *maʁ’ko : - ʒøvjɛ̃ʁœpʁɑ̃d(ʁ)meza’fɛʁ //

4 *e’va : - kɛskøty’di //

5 *maʁ’ko : - *nino tapʁev’ny //

6 *e’va : - ’nɔ̃ //

7 *maʁ’ko : - kɔmɑ̃’nɔ̃ //

8 *e’va : - ilnømaʁjɛ̃’di //

9 *maʁ’ko : - tynsavɛ’pa/køtwae’mwa / setɛfi’ni //

10 *e’va : - ’nɔ̃ // ʃpʁe’fɛʁ / da’jœʁ / lapʁɑ̃dʁœpaʁ’twa //

11 *maʁ’ko : - ebjɛ̃vwalakiɛ’fɛ //*ni’no / tapaʁled*e’lɛn

12 *e’va : - ‘wi

13 *maʁ’ko : - ɛlɛmamɛ’tʁɛs //

14 *e’va : - ynfijdœ’plys //

15 *maʁ’ko : - ‘nɔ̃ // kaʁsɛlapʁœmjɛʁ’fwa/kœ’ʒɛm //

16 *e’va : - mɛʁ’si  //

17 *maʁ’ko : - na’vʁe / mɛsɛlaminytdøveʁi’te //

18 *e’va : - ekɔmilnjaklaveʁiteki’blɛs / ty :(m) / møʁapɔʁtømɔ̃bʁas’lɛ //

19 *maʁ’ko : - løvwa’si //

20 *e’va : - elavwa’tyʁ  //

21 *maʁ’ko : - oga’ʁaʒ //

22 *e’va : - ʃtavɛdefɑ̃’dy /dla’pʁɑ̃dʁ(ø) /sɑ̃mɔ̃notoʁiza’sjɔ̃ // ɑ’̃fɛ̃  / ʁavidøtavwaʁeteytilyndɛʁnjɛʁ’fwa // se ‘tuskøtyaam’diʁ //

23 *maʁ’ko : - ʒsɥidezɔ’le /dtøfɛʁdœla’pɛn //

24 *e’va : - ʔa: // tud’mɛm //

25 *maʁ’ko : - ʒøtødwabo’ku //

26 *e’va : - ʒnɛpazɑ̃’kɔʁ / fɛle’kɔ̃t //

27 *maʁ’ko : - ʒœnpaʁlpadaʁ’ʒɑ̃  //

28 *e’va : - pøtɛtʁ(œ)dœvʁɛ’ty //

29 *maʁ’ko : - ʒɛpɛjeɑ̃na’tyʁ  //

30 *e’va : - (ɛ̃) sɛ’vʁɛ / ʒubli’ɛ //

31 *maʁ’ko : - de’ʒa //

32 *e’va : - ’nɔ̃ //a’nɔ̃ /ʒœnubliʁɛʒa’mɛ / skœtymaapɔʁ’te  //

33 *maʁ’ko : - dɔ̃k / nusɔm’kit //

34 *e’va : - sɛt(œ)* ʔe’lɛn /sɛtɛlɛgzaktœ’mɑ̃ / kɛlɔmty’ɛ //

35 *maʁ’ko : - avɛ’kɛl / ʒœnsɥiplydytul’mɛm // ʒɛʃɑ̃ʒed’po / esɛlalmi’ʁakl //

36 *e’va : - puʁkɔ̃bjɛ̃d(œ)’tɑ̃ //

37 *maʁ’ko : - sɛtynfij’pyʁ / ‘dʁwat  /

38 *e’va : - kidetɛstœlœmɑ̃’sɔ̃ʒ  //

39 *maʁ’ko : - ‘wi //

40 *e’va : - a’lɔʁ / tylɥiatudisyʁ’twa / syʁ’nu //

41 *maʁ’ko : - sœlam’sɑ̃bl/ puʁlø’mwɛ̃ / iny’til //

42 *e’va : - ilmøsɑ̃blokɔ̃’tʁɛʁ / ɛ̃dispɑ̃’sabl / kɛl’saʃ / køtyɛmɔ̃na’mɑ̃ /døpɥisɛ̃’kɑ̃ // ekøpɑ̃dɑ̃sɛ̃’kɑ̃ / tyavekyamekʁɔ’ʃɛ //

43 *maʁ’ko : - *e’va

44 *e’va : - nɛspalaminytdœveʁi’te // ʒiʁɛla’vwaʁ / eʒœlɥidi’ʁɛ //

45 *maʁ’ko : - sityfɛ’sa //

46 *e’va : - ʒœlfœ’ʁɛ // ilfokɛltɛs’timataʒystøva’lœʁ // ɑ̃tʁø’fam / ɔ̃s’dwa/ sø’ʒɑ̃ʁ / døsɛʁ’vis //

47 *maʁ’ko : - tyɛzi’ɲɔbl  //

48 *e’va : - ʒɛpi’tje / døsɛtpø’tit  //

49 *maʁ’ko : - tyvatø’tɛʁ // ‘di / tyvatø’tɛʁ / (ɛ̃) //

50 *e’va : - ɛlnøpuʁapavɛjesyʁ’twakɔmʒølɛ’fɛ // ɛlɛtʁo’ʒœn // sølao’si /ʒølølɥidi’ʁɛ //

51 *maʁ’ko : - tyvøtuga’ʃe / nɛs’pa // sɛ’sa / kœty’vø //

52 *e’va : - ‘wi(ʃ) // o’wi(ʃ)  // paʁskœtynsœʁaʒamɛø’ʁø / kavɛk’mwa //

53 *maʁ’ko : - tydi’vag //

54 *e’va : - ɛlɛtɛ̃ka’pabl / dœtapɔʁte / sɛt(œ)tɑ̃’dʁɛs //

55 *maʁ’ko : - aa’wi / sɛtœtɑ̃dʁɛsmatɛʁnɛlkime’kœʁ / døpɥisilɔ̃’tɑ̃  // ebjɛ̃’nɔ̄ /ʒɑ̃nɛa’se // tymɑ̃’tɑ̃ / ʒɑ̃nɛa’se //

56 *e’va : - typøtœde’batʁ /mɔ̃ʃeʁi / mɛʒøtøgaʁdø’ʁe // tyve’ʁa // ʒøtøgaʁd(ø)’ʁɛ //

57 *maʁ’ko : - ‘nɔ̃ // paʁskiljayn’ʃoz / kœtynɔʁaplyʒa’mɛ // sɛvɛ̃tsɛ̃’kɑ̃ // tynvwadɔ̃kpa / køtyɛdøvnyynvjɛj’fam //

58 *e’va : - ‘my:flə //

59 *maʁ’ko : - tymaʒi’fle // tymaʒi’fle // *eva / ʁøgaʁdmwa’bjɛ̃ / yndɛnjɛʁ’fwa // tynmøʁveʁaplyʒa’mɛ //

60 *e’va : - *maʁ’ko //*maʁ’ko //]

 

 

 

 

Posté par fonetiks à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 juillet 2019

Le linguiste était presque parfait

 

     Katia et William m'ont offert Le linguiste était presque parfait (Double Negative) de David Carkeet (1980), dont j'avais entendu parler mais que je n'avais jamais lu. C'est chose faite et je me suis régalé de cette intrigue loufoque qui se déroule dans un institut de recherche sur l'acquisition du langage.

 

     Si la linguistique de l'acquisition n'est pas mon domaine de spécialité, j'ai quand même pendant mes études suivi des cours en acquisition, j'ai enregistré et transcrit des productions d'enfants en bas âge (1- 4 ans) à la recherche d'indicateurs de complexité syntaxique et d'autres traces interrogeant l'évolution de l'acquisition. Il n'est pas si fréquent que les romans évoquent les Sciences du Langage (j'ai déjà cité ici l'incontournable Pygmalion de G.B. Shaw, un extrait savoureux de Deaf Sentence de David Lodge ; on pourrait aussi citer le récent roman (2015) de Laurent Binet : La septième fonction du langage).

 

     Je ne résiste donc pas au plaisir de partager trois courts extraits qui m'ont fait particulièrement sourire, en précisant que le roman regorge d'idées brillantes et amusantes.

 

     Le premier extrait étant un peu trivial (p.77, des Editions Points), je choisis l'Alphabet Phonétique International pour le transcrire. Le personnage s'appelle Cook :

[laglas / sEdlaglas / ditil // ʒŒvøbjɛ̃kɔ̃mɑ̃kyl / siʒaʁivaɑ̃tiʁekwaksŒswa //
*kuk Oʃalatɛt / avɛkʒɛn / sɛptik / kɑ̃talapɔʁtesemɑ̃tik / dŒsEt apOdoz ɛ̃peʁativ //]

 

     Sur l'étymologie et les questions linguistiques du grand public (p.162). Il faut lire ce qui suit en pensant au texte original en anglais. Les dernières questions sont explicitement posées dans la célèbre chanson Let's Call The Whole Thing Off d'Ira et George Gershwin.

"Son bureau était jonché de notes, de livres et de journaux ouverts. Il savait désormais pour ce que cela valait, que John, Johann, Jan, Ian, Hans, Hansel, Giovanni, Jean, Juan, Ivan, Vanya, Evan, Sean, et James étaient en définitive un seul et même prénom. Que Elmer était jadis un terme usuel pour saluer des inconnus ; que le nom de Shakespeare avait été épelé de quatre vingt trois façons différentes au cours de sa vie ; que les Lombards avaient de longues barbes ; que les Anglais devaient leur nom au terme angle, qui désignait la pêche à la ligne, et que les habitants de l'Arkansas, avaient transformé une rivière initialement nommée Purgatoire en Picket Wire, tandis que les dockers américains avaient rebaptisé un paquebot norvégien, le Björnstjerne Björnson, en Bejesus Bejohnson. Et il sut finalement pourquoi certains prononçaient "euh" la voyelle finale de patate et de tomate, tandis que la majorité se contentaient de la consonne occlusive "at". Cette dernière constatation avait pour lui une valeur particulière car cette question précisément lui avait été posée des dizaines de fois, presque autant que celle de savoir en quoi consistait la linguistique - aux soirées, aux pique-niques, au lit, dans les aéroports, et une fois, ce qui l'avait dérangé, dans les toilettes de Chez Max. Désormais, après toutes ces années, il aurait une réponse."

 

 

     Sur l'analyse d'un corpus et la subjectivité du chercheur : (j'ai adapté la citation, p.266, pour ne pas dévoiler l'intrigue...)

"[L'informateur] avait aperçu l'intrus entrer dans le bureau et lui avait lancé un [XXX] négatif, pendant que le linguiste s'agitait autour du magnétophone, dos à la porte. [Le linguiste] se souvenait à présent s'être demandé ce qui avait déchenché ce [XXX], mais avait ensuite oublié, ou plutôt son esprit avait décidé d'oublier, ne sachant que faire de cette donnée anormale."

 

   J'attends vos commentaires. Et n'hésitez pas à partager ici d'autres lectures ayant un rapport direct avec les Sciences du Langage !

 

 

 

 

 

 

 

Posté par fonetiks à 15:44 - Commentaires [5] - Permalien [#]

07 mai 2019

Poste à pourvoir

 

    Une très célèbre jeune chanteuse new-yorkaise se risque à interpréter un classique de la chanson française... Une performance vocale mais les conseils de prononciation d'un natif n'auraient vraiment pas été de trop ! Voici la transcription phonétique du premier couplet... qui fait sourire. Reconnaissez-vous la chanson? et la chanteuse?

    La réponse un peu plus bas !

 

[de kifɔ̃bezelemjɛ̃ /  [dezjø] / [bese]

ɛ̃ʁiʁ kisœpɛʁsyʁsabluʃ / [buʃ]

vwalalœpɔʁtʁɛsɑ̃ʁetuʃ / [ʁœtuʃ]

dœlɔmœkɛl / ʒapaʁtʁjɛ̃] (j'apporte rien?) [okɛl / ʒapaʁtjɛ̃]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A star is born

 

 

   N'hésitez pas à partager d'autres chansons françaises interprétées par des non-natifs, comme C'est si bon par Eartha Kitt :

 

 

 

Posté par fonetiks à 15:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]