La phonétique est peu présente au cinéma. Il y a bien sûr My Fair Lady de G. B. Shaw, déjà évoqué ici. Plus récemment The King's speech (Le discours d'un roi) en 2010. J'ai aussi détaillé ici quelques scènes du film français Les Ex (2017) traitant d'accent étranger - alors que les autres films cités parlent de correction phonétique en langue maternelle. Si vous connaissez des scènes de cinéma ayant à voir avec la prononciation, merci de les partager.

    Le film Singin' in the rain, de Stanley Donen et Gene Kelly (1952), relate la transition du cinéma muet au cinéma parlant dans les années 1920. Les acteurs doivent donc apprendre... à parler. Le gros titre du journal Variety est : "Hollywood learns to talk". Un entrefilet précise : "Big bonanza for diction coaches".

    Ce qui est l'occasion d'une scène chez le coach vocal. Tout y est : les coupes sagitales de larynx, des vues de face de la bouche articulant des voyelles, et des exercices de répétition de virelangues (ou tongue twisters), avec des R roulés, des alternances [s/ʃ] et le célèbre "Moses supposes..." qui dégénère en numéro de danse... et en joyeux bazar !

 

    Ci-dessous la scène intégrale, de quoi dynamiser votre journée !

 

 

Moses supposes his toeses are roses
But Moses supposes erroneously
And Moses, he knowses his toeses aren´t roses
As Moses supposes his toeses to be
Moses supposes his toeses are roses
But Moses supposes erroneously
A Rose is a rose
A Nose is a nose
A Toese is a toese
Hupidubidu! (ehehehehe)
Moses supposes his toeses are roses
But Moses supposes erroneously
And Moses, he knowses his toeses aren´t roses
As Moses supposes his toeses to be

Paroliers : Adolph Green / Betty Comden / Roger Edens